21 janvier 2007

France Telecon, bande de …

Category: Humeur — Fabien @ 14:30

Aujourd’hui, si t’es pas écolo, t’es qu’une grosse merde d’égocentrique inconscient.
Fort de cette vague, les super-marchés font des économies en supprimant les sacs plastiques en caisse, voire font des bénéf en nous fourgant leurs sacs discrètement estampillés de leur logo; ça leur coûte quand même moins cher de plus balancer 10 sacs par caddie ; vous avez vu les prix baisser, vous ? Moi non.
Hier, je reçois une belle lettre de France Telecom : soyez écolo, soyez in, soyez moderne, recevez gratuitement votre facture par mail plutôt que par papier. Vous avez bien lu : gratuitement; sympa non ? France Telecom économise en traitement, papier et timbre, et en plus, ça ne coûte rien au client final. C’est génial non ?
Tant que FT ne me propose pas de réduc pour recevoir la facture par mail, c’est niet ! Y’a pas de raison qu’ils soient les seuls à bénéficier de leurs économies de structure …

P.S. Y’a pas de tri sélectif dans mon bled ; alors, toutes les semaines, je vais vider mon caisson de papier/carton de la semaine, mon caisson de verre et mon caisson de plastique dans les containers prévus à cet effet ; je me considère comme plutôt écolo, je n’aime juste pas que ça serve de prétexte à faire gober n’importe quoi aux clients …

2 Comments »

  1. Je ne sais pas si vous avez remarqué, les Francais sont fondamentalement, instinctivement, tripalement anti-écologistes.

    Ca m’épate toujours.

    Et les Francais sont nonistes. Ils disent « non, non et non », quoi qu’on leur propose.

    Le cow-boy tire d’abord et réfléchit ensuite. « Just do it ». Parfois ca marche, parfois il se plante.

    Le Gaulois, lui, se prend la tête longuement pour trouver de bonnes raisons de ne rien faire. Le Génie francais c’est l’esprit critique. Le « cogito ergo sum » de Descartes: je cogite, donc je suis. Et pendant que je cogite, je n’agis pas. L’essentiel c’est de trouver de subtils arguments pour dire « non ». Ces temps-ci l’esprit critique tourne à l’opposition systématique.

    Exemple: France Télécom me propose de réduire les déchets à la source. Moins de paperasse. Sauver du papier, donc des arbres. Et en plus ca ne me coûte pas un rond. Ca me fera moins de papier à transporter à la déchetterie. Bref, que des avantages. Alors, qu’est-ce que je réponds, en bonne logique cartésienne ? « Nan, j’veux pô. Trop cher ».

    Eh oui, 0 centime pour sauver des arbres, c’est TROP CHER. L’écologie ok, mais à condition qu’elle ne me coûte rien. Enfin, MOINS que rien. Il faudra me PAYER pour que je devienne intelligent.

    Ben les gars, si vous voulez mon avis, on n’est pas sorti de l’auberge.

    Comment by courageusement anonyme — 22 janvier 2007 @ 12:47

  2. Cher ‘courageusement anonyme’,

    Je refuse simplement que, sous couvert de prétentions écologiques de surface, l’on m’exploite.
    Que l’on ne me fasse pas croire que France Telecom propose la facture dématérialisée à seules fins de réduire la consommation de papier ! De plus, FT ose mettre dans sa lettre que sa facture électronique est gratuite ! Il ne manquerait plus que ça !
    J’ai tout à fait conscience que mon article puisse déranger certaines personnes. Tant mieux, si ca peut leur permettre de réfléchir, et de faire la distinction entre l’écologie de fond et l’écologie opportuniste.
    Personnellement, ma position ne me donne aucun cas de conscience. J’estime trier mes ordures aussi bien de possible, ce qui devrait permettre à FT de m’envoyer la facture sans abattre de nouveaux arbres… J’utilise des couches lavables et des lingettes lavables pour mon bébé. J’utilise des noix de lavages pour le linge pas trop sale, et de la lessive bio pour le reste. Ce n’est certainement pas à un ‘courageusement anonyme’ de me faire la leçon…

    Comment by Fabien — 29 janvier 2007 @ 17:45

RSS feed for comments on this post. | TrackBack URI

Leave a comment

XHTML ( You can use these tags):
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> .