24 mars 2011

Aikido à Bangalore

Category: Aikido,Humeur — Fabien @ 22:53

Quand on est loin de chez soi, retrouver des sensations familières permet de compenser le stress du voyage. Quand, en plus, ces sensations permettent de faire du sport, c’est double bénéfice.

J’ai donc recherché les clubs d’aikido de Bangalore, en ai trouvé un (seul, pour une ville de 8 millions d’habitants) ici: http://www.aikidoindia.org/

J’ai donc pris contact avec le sensei, en demandant si je pouvais venir et si une tenue « light » (car le kimono + le hakama, ça prend « un peu » de place dans les valises).

Et me voilà, ce soir, en direction de l’Alliance Française de Bangalore (qui héberge de club d’aikido):

Je suis accueilli en français par une Indienne, qui m’annonce que je suis en avance. Le temps de baguenauder un peu et je tombe sur ceci:

Vu la forme de la langue, on a l’impression que le français a la réputation d’être difficile à prononcer…

On est deux, on s’échauffe, le sensei arrive, et hop, c’est parti pour 1h30 de jo (le manche à balai). 9 techniques sont passées en revue, mais en pratique solo. C’est bizarre, ça change du travail de d’habitude, c’est un peu frustrant, mais ça fait beaucoup de bien.

Le sensei, très sympa, me raccompagne en voiture jusqu’à l’hôtel. Mardi, c’est main nue.

2 Comments »

  1. en plus pour le vocabulaire les noms des figures sont en japonais ça doit aller pour l’adaptation ! 😀

    Comment par Cécile — 25 mars 2011 @ 20:09

  2. Ahem, figures, c’est plutôt pour de la danse ou pour de la gym. Pour un art martial, on parle plutôt de « techniques » 😉

    Comment par Fabien — 26 mars 2011 @ 9:30

RSS feed for comments on this post. | TrackBack URI

Leave a comment

XHTML ( You can use these tags):
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> .